Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2016

Georges Cathalo à propos du n°53 sur le site de Texture

 

Nouveaux délits N° 53

Oui : ce numéro ne contient « que des plats de résistance » comme il est annoncé au menu de la page 2 pour présenter un sommaire original, « le tout relevé d’un goûteux mélange de Délits d’incitations  ». La revue s’ouvre sur une suite de poèmes que Lou Raoul a extrait d’un ensemble inédit consacré à l’oiseau pour aller vers « des fenêtres ouvertes sur des friches personnelles ». Suivent six poèmes de Mokhtar El Amraoui, poète tunisien d’expression française. Cathy Garcia a toujours l’art raffiné de la revuiste avisée capable de mener sa barque seule en assumant ses choix. Elle se tourne souvent vers les laissés-pour-compte, les délaissés, les oubliés. Ainsi l’illustratrice Ana Minski pour qui « l’errance est son dada » et qui a « découvert la bohème par la littérature » ou le jeune Julien Boutreux qui commence à se faire un nom à travers de nombreuses revues avec des écrits à fleur de peau. On croise encore Jean-Claude Goiri et ses consistants Copeaux contre la barbarie ou les fortes suites poétiques de Denis Wetterwald. La revue s’achève avec les textes chocs de Sammy Sapin et de Tom Buron, jeunes poètes très engagés. Quant à la maîtresse des lieux, elle émaille chacune de ses livraisons de fortes citations en fond de page en concluant par une Résonance où elle fait découvrir des ouvrages originaux comme ici « Les maîtres du printemps » d’Isabelle Stibbe.

à lire sur  http://revue-texture.fr/lecture-flash-2016.html#lucarnes....

 

 

07/04/2016

ATELIER ART N°2 - Paysages, papier de soie et chemins buissonniers

 

Matériel fourni : feuilles à dessin A3 en papier recyclé, papier de soie de toutes les couleurs, peinture écologique à base de colorants alimentaires.

Matériel amené : trousse avec crayon à papier, gomme, ciseau, feutres, pinceau et tube de colle.

 

 

Azul 3 ans.jpg

Azul,3 ans

 

 

Hugo 4 ans.jpg

Hugo, 4 ans

 

 

Lily 5 ans.jpg

Lily, 5 ans

 

 

 

Tiziano 5 ans.jpg

Tiziano, 5 ans

 

 

Azul 3 ans 2.jpg

Azul, 3 ans

 

 

Hugo 4 ans (2).JPG

Hugo, 4 ans

 

 

Tiziano 5 ans 2.jpg

Tiziano, 5 ans

 

 

 

28/03/2016

Revue Nouveaux Délits, le NUMÉRO 54

 

 

nu (E).jpg

Avril-Mai-Juin 2016

 

 

Exister est un écartèlement permanent. Entre spleen et idéal pensait Baudelaire, mais savoir vivre c’est savoir accepter sans se résigner, savoir lâcher-prise sans lâcher la main de l’autre. Renoncer au bonheur mirage, ces innombrables projections du système sur l’écran de nos désirs jusqu’au viol même de notre intégrité. Achète, consomme, travaille encore pour acheter, consommer sans poser de question et tu seras heureux. Pas encore aujourd’hui, mais demain, oui c’est certain. C’est prouvé par la science. Demain sera le grand jour, demain tu seras riche, le héros de ta vie, admiré, adulé, envié, car tu le mérites. Avec ce qu’il faut de peur pour avoir besoin de se protéger derrière des remparts d’achats sécurisants.

 

Il y a les belles choses, les savoureuses et ce ne sont pas des choses, mais des êtres et des sentiments, des émotions, des sensations, des échanges, des partages, des solitudes aussi, pleines et débordantes de vie.

 

Il y a les peurs oui, innombrables, envahissantes, les mauvais pressentiments, les ennuis à répétition, les injustices, les coups du sort qui s’acharne et tout ce qu’il faudrait comprendre pour transformer, se transformer soi sans savoir s’il faut avancer ou reculer, s’il faut ci, s’il faut ça…. La mécanique enrayée du mental. L’envie de dormir.

 

L’argent reste le problème omniprésent, omnipotent, un piège infâme, le plus toxique des mirages, la plus cruelle des machettes. Cette peur de manquer, de chuter encore plus bas, cette tache sur soi qui s’agrandit et nous définit plus que n’importe quoi d’autre : pauvre. C’est immonde d’être défini par cette tache, tout le monde le sait, mais rien ne change, une seule chose compte : en avoir ou ne pas en avoir. Dans une société aussi férocement individualiste que la nôtre, ce qui fait lien c’est « en avoir », ce qui ouvre toutes les portes, aussi vaines soient-elles, c’est « en avoir beaucoup ».

 

Une seule planète, plusieurs mondes qui ne se côtoient pas. L’un d’eux est en train de dévorer tous les autres.

 

Cg, extrait de ©Ourse (bi)polaire

 

 

Je suis pauvre et nu, mais je suis le chef de la nation. Nous ne voulons pas de richesse mais nous tenons à instruire correctement nos enfants. Les richesses ne nous serviraient à rien. Nous ne pourrions pas les emporter avec nous dans l’autre monde. Nous ne voulons pas de richesses. Nous voulons la paix et l’amour.

Red Cloud Chef Sioux Oglala

 

Migrations.jpg

 

AU SOMMAIRE

  

Délit de poésie : Céline Escouteloup, Christophe Réal, Marine Gross, Vincent, Heptanes Fraxion

 

Délit de phénomène au logis : quinze extraits de Vingt d’Hervé Jamin

 

Résonance : Bienvenue à Calais – Les raisons de la colère, textes de Marie-Françoise Colombani, dessins de Damien Roudeau – Actes Sud, février 2016

 

 

Comme toujours, les coins de pages se noircissent aux Délits d’(in)citations. 

Et comme toujours vous trouverez le bulletin de complicité qui fait le malin à la sortie.

 

 

Illustrateur : Henri Cachau

 nu (J).jpg

henricachau@free.fr

 

Villeneuve-sur-Lot 1945, vit et travaille à Rambouillet. Peintre, sculpteur, nouvelliste et poète, a participé à diverses expositions, nationales et internationales ; publie dans de nombreuses revues, papier et 'net' ; organise des expositions, des ateliers ainsi que des soirées poétiques ; en 2003 a publié un recueil de nouvelles intitulé : Le quotidien des choses... Pour plus d'informations voir site : www.henri-cachau.fr

 

nu (F).jpg

La femme cependant, de sa bouche de fraise,

En se tordant ainsi qu'un serpent sur la braise,

Et pétrissant ses seins sur le fer de son busc,

Laissait couler ces mots tout imprégnés de musc:

-" Moi, j'ai la lèvre humide, et je sais la science

De perdre au fond d'un lit l'antique conscience.

Je sèche tous les pleurs sur mes seins triomphants,

Et fais rire les vieux du rire des enfants.

Je remplace, pour qui me voit nue et sans voiles,

La lune, le soleil, le ciel et les étoiles !

Je suis, mon cher savant, si docte aux voluptés,

Lorsque j'étouffe un homme en mes bras redoutés,

Ou lorsque j'abandonne aux morsures mon buste,

Timide et libertine, et fragile et robuste,

Que sur ces matelas qui se pâment d'émoi,

Les anges impuissants se damneraient pour moi !

 

Baudelaire

 

nu matisse 1.jpg

 

 

SOLDE

 

pour Aimé Césaire

 

J’ai l’impression d’être ridicule

dans leurs souliers

dans leurs smoking

dans leur plastron

dans leur faux-col

dans leur monocle

dans leur melon

 

J’ai l’impression d’être ridicule

avec mes orteils qui ne sont pas faits

pour transpirer du matin jusqu’au soir qui déshabille

avec l’emmaillotage qui m’affaiblit les membres

et enlève à mon corps sa beauté de cache-sexe

 

J’ai l’impression d’être ridicule

avec mon cou en cheminée d’usine

avec ces maux de tête qui cessent

chaque fois que je salue quelqu’un

 

J’ai l’impression d’être ridicule

dans leurs salons

dans leurs manières

dans leurs courbettes

dans leur multiple besoin de singeries

 

J’ai l’impression d’être ridicule

avec tout ce qu’ils racontent

jusqu’à ce qu’ils vous servent l’après-midi

un peu d’eau chaude

et des gâteaux enrhumés

 

Jai limpression dêtre ridicule

avec les théories qu’ils assaisonnent

au goût de leurs besoins

de leurs passions

de leurs instincts ouverts la nuit

en forme de paillasson

 

J’ai l’impression d’être ridicule

parmi eux complice

parmi eux souteneur

parmi eux égorgeur

les mains effroyablement rouges

du sang de leur ci-vi-li-sa-tion

 

Léon-Gontran Damas, poète guyanais, 1937

 

léon-gontran damas.jpg

 

Ce poème est extrait de

 

damas_pigments.jpg

 

Nouveaux Délits - Avril 2016 - ISSN : 1761-6530 - Dépôt légal : à parution - Imprimée sur papier recyclé et diffusée par l’Association Nouveaux Délits Coupable responsable de tout : Cathy Garcia Illustrateur : Henri Cachau    

http://larevuenouveauxdelits.hautetfort.com/

 

 

 

 

09/03/2016

ATELIER ART N°1 - Des personnages habillés de collages

 

Ce premier atelier a eu lieu deux fois : un groupe de 6 puis un groupe de 4 enfants. 

Matériel fourni : feuilles à dessin A3 en papier recyclé, patrons cartonnés, papiers à découper (recyclage de magazines), feutres, et pour le deuxième groupe, peinture écologique à base de colorants alimentaires.

Matériel amené : trousse avec crayon à papier, gomme, ciseau et tube de colle.

 

Voici donc ci-dessous les œuvres des artistes :

 

Azul 3 ans.jpg

Azul, 3 ans

 

 

 

Coline 9 ans.jpg

Coline, 9 ans

 

 

 

Emy 7 ans.jpg

Emy, 7 ans

 

 

 

Hugo 4 ans.jpg

Hugo, 4 ans

 

 

 

Lili 5 ans.jpg

Lili, 5 ans

 

 

 

Luna 9 ans 2.jpg

Luna, 8 ans

 

 

Luna 8 ans.jpg

Luna, 8 ans

 

 

 

Noëmie 6 ans 1.jpg

 Noëmie, 6 ans

 

 

Noëmie 6 ans.jpg

Noëmie, 6 ans

 

 

Sabbah 7 ans 3.jpg

Sabbah, 7 ans

 

 

Sabbah 7 ans.jpg

Sabbah, 7 ans

 

 

Sabbah 7 ans 4.jpg

Sabbah, 7 ans

 

 

 

Tiziano 5 ans .jpg

Tiziano, 5 ans

 

 

 

Zaara 8 ans 2.jpg

Zaara, 8 ans

 

 

Zaara 8 ans.jpg

Zaara, 8 ans

 

 

Zaara 8 ans 4.jpg

Zaara, 8 ans

 

 

BRAVO ET MERCI LES ENFANTS !  

 

 

 

 

 

ATELIERS POUR ENFANTS / LIBRE EXPRESSION ARTISTIQUE/ JEUX D'ÉCRITURE

Ces ateliers sont proposés et animés par Cathy Garcia, auteur et plasticienne, à son domicile à St Cirq-Lapopie (et ailleurs sur demande).

 

Le but est de permettre à chaque enfant, selon son âge et son tempérament, de s'exprimer librement avec les moyens mis à disposition, ils sont accompagnés mais pas dirigés. L'essentiel étant la découverte, l'échange, le plaisir d'imaginer et de faire et surtout d'oser faire, la production finale leur appartient, elle n'a pas pour but premier de plaire aux parents (sourire). Chaque enfant est libre aussi d'inventer, de faire autrement que la proposition de départ, d'où une nécessité également pour l'intervenante d'un ecertaine liberté d'improvisation.  Le but encore, c'est que les enfants repartent à la maison avec des idées et des techniques qu'ils peuvent reproduire seuls.

Les prochains ateliers seront annoncés et présentés sur ce blog, avec un lien doodle pour fixer la date selon les disponibilités de chacun. Pour les nouveaux parents désirant inscrire leurs enfants, merci d'envoyer vos coordonnées au mail indiqué ci-dessous : nom, prénom, âge des enfants, adresse et n° de téléphone. Vous recevrez alors les renseignements précis pour l'atelier concerné et un plan pour vous y rendre.

Contact : nouveauxdelits@orange.fr

 

Les ateliers se déroulent entre 14h à 16 h (durée et tarif variable selon le type d'atelier). Le goûter tiré du sac est pris en fin de session. Du sirop bio est offert à ceux qui en veulent.

 

Ateliers expression artistique :

Durée 1h30 plus le temps du goûter. Groupe de 3 à 9 ans ou de 6 à 12.

10 € par enfant.

 

Utilisation de divers matériaux et supports dans un esprit de recyclage, collage, peinture, dessin, fabrication de marionnettes, activités nature, exploration des émotions, exploration et approfondissement des intérêts et goûts personnels de chacun dans l’acte de création.

 

Ateliers jeux d'écriture, à partir de 6 ans : durée 1h30 plus le temps du goûter.

8 € par enfant.

Jouer avec les mots, trouver ça rigolo, se servir de son imagination et se familiariser avec la création littéraire (mais oui !) de façon ludique. Comme pour les ateliers d’art, libérer son expression en sortant de la peur du jugement et de l’auto-jugement. Exploration de tout le très riche panel des jeux littéraires (une bonne centaine) dont acrostiches et anagrammes, cadavres exquis, calligrammes, fabrique de poèmes... Ecrire à partir de support comme des photos, des tableaux, des paysages, des objets ou d'expériences liées au ressenti. Invention d’histoires et de comptines. Découverte de la littérature contemporaine pour les enfants et tout particulièrement la poésie.

 

L’Association Nouveaux Délits pouvant servir de support pour diffuser les réalisations (en ligne ou en édition papier). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

02/03/2016

Manifester votre soutien aux migrants en provenance de Calais et installés à Gourdon

 

Un groupe de citoyen-ne(s) s'est réuni hier 01/03/2016 et vous propose de manifester votre soutien aux migrants en provenance de Calais et installés à Gourdon, en signant l'appel pétition ICI
 
 

Voici le premier communiqué de la Mairie de Gourdon 

Suite au démantèlement de la zone Sud de Calais prononcé par la justice, il a été proposé aux réfugiés qui le souhaitaient un accueil sous forme de CAO (Centre d’accueil et d’orientation) à Gourdon.

Partis hier à 16h30 de Calais, et après 16h de route via Bordeaux, 14 personnes sont arrivées ce matin (01/03/2016), très fatiguées.

Il s’agit d’une famille de 6 enfants (de 18 mois à 14 ans) et de 6 jeunes gens, tous originaires d’Afghanistan.

Immédiatement pris en charge sur place par le CEIIS (comité d’études et d’informations pour l’insertion sociale) et les services de l’Etat, ils ont été accueillis par Monsieur le Sous-Préfet, Le commandant Massot, Mme le Maire et Delphine Soubiroux-Magrez, maire-adjointe autour d’un petit-déjeuner de bienvenue.

D’autres informations seront communiquées ultérieurement, nous donnons la priorité dans un premier temps au repos de ces personnes.

Toutes les personnes qui souhaitent proposer leur aide, peuvent laisser leurs coordonnées au secrétariat de la mairie (05 65 27 01 10) ou par mail : contact@gourdon.fr. Elles seront transmises aux travailleurs sociaux du CEIIS.

Toutes celles qui désirent faire des dons d’objets, de linge, de meubles, peuvent les apporter dans les locaux des Services Techniques Municipaux situés à côté du Dojo (après l’hôpital, direction Les Vitarelles).
 
 

10/02/2016

Soirée de soutien aux réfugiés de Saint-Antonin-Noble-Val (82)

Vendredi 12 février, à partir de 19h à la Salle des Thermes de St-Antonin, avec le soutien d'associations locales, une grande belle, longue, chaleureuse et dansante soirée de soutien aux demandeurs d'asile hébergés (pour le moment) sur la commune....
Tous les artistes, techniciens et organisateurs sont bénévoles. Les bénéfices financiers de la soirée serviront à couvrir les nombreuses dépenses à venir de nos 17 amis (qui ne touchent toujours rien de l'Etat), quant aux innombrables bénéfices humains, ils seront pour tous !
Des tapas et autres mets salés seront préparés dans la journée du vendredi à Rehoboth (n'hésitez pas à venir filer un coup de main).
Merci à chacun-e d'apporter des crêpes ou gâteaux le soir. Tout sera vendu sur place à petits prix.
L'entrée de la salle sera fixé, lui, au dé ou à la roulette (de 1 à 6 €). Une caisse de soutien sera aussi proposée.
Réservez donc votre soirée et invitez y vos amis !

Pour avoir des précisions et surtout apporter de l'aide :
celine.lallemand@free.fr

19H00 : ouverture avec la Fanfare d'à côté
20h00 : Le Labo - Chorale de Verfeil (à confirmer)
20h45 : la Fanfare d'à côté
21h30 : Surprise sans Papiers
21h45 : Cinq Oreilles
23h15 : la Fanfare d'à côté
23h45 : Bollywood Dance Floor (avec une playlist préparée par nos demandeurs d'asile préférés)

Informations sur cette page.
http://www.cotenobleval.org/?p=4478

 

 

 

 

08/02/2016

La Roulotte a besoin de vous


 

LAROULOTTE_appel aux dons.jpg

 
 
 
 
--

Angélique Garcia
Rédactrice du magazine culturel lotois La RouLOTte
www.journal-laroulotte.fr
 
 
 
 
 

02/02/2016

Ciné-doc-débat autour de la transition énergétique

La première réunion publique de l'association « Lot Célé Territoire Vivant » aura lieu le vendredi 12 février, à partir de 18h15 au foyer rural de Tour-de-Faure. Après une présentation de l'association, projection du film documentaire « Demain », traitant des initiatives positives pour un avenir durable, suivi d'un débat autour des options qui s'offrent à nous pour participer localement à la transition énergétique.

Présentation d'Énercoop par Johann Vacandare vers 20h30. Repas tiré du sac à 21h30.

Infos : 06 22 74 32 39 / matebbexesen@yahoo.fexr

 

 

 

28/01/2016

Christian Saint-Paul revient sur le n° 52 dans l'émission Les poètes sur Radio Occitania

 

Un excellent numéro illustré avec force par Jacques Cauda cité dans une précédente émission, avec ces notes de lecture indispensables à la diffusion des ouvrages, un sommaire toujours riche, le tout sous le ton de la fraternité tendre et militante de Cathy Garcia. Ce sont des poèmes de Marie-Françoise Ghesquier qui sont lus à l’antenne. Cette hispanisante vit près de Chalon-sur-Saône et publie ses poèmes dans les revues Décharge, Comme en Poésie et Traction Brabant.  Elle publie son premier recueil chez Michel Cosem à Encres Vives, puis chez Bruno Msika aux éditions Cardère avec « A hauteur d’ombre », recueil illustré de photos en duo avec Cathy Garcia. Elle dit aimer les esprits frondeurs.

Lecture d’extraits de « De tout bois si ».

On tourne en rond

dans notre bocal de ronces

Se dessèchent noires pointées

en sons filés assourdis

contre les fonds d’herbes

Les notes du chaos mineur s’égrènent

en idiomes grumeleux

ponctués noirs le long des failles

Faillite du moi

avec mots cadenassés

dans l’intervalle

Parole craquelée à la note forcée

Tant d’effort pour vivre

au travers des sons disjoints

Je renonce note à note       M’

évapore parmi ronces et fuite d’ailes

au-delà des buissons démesurés

***

Toute  cette grenaille crible

au plus fort du silence

Le sang s’étoile

aux charnières livides

des galaxies de paille

Je décimé par tant d’illusions

où je m’achève en éclosions

mortes rouges

Pétales glosés

clous ou glaives

dans la chair des chaumes

La langue s’insère

dans les versions

primitives     glose entre les lignes

Parole close à l’instant

sur les lèves

mangées de coquelicots

Comment voulez-vous

que toute notion d’incarnat ?

Le poème en petite mitraille rouge

où coupée court

la phrase

 

à écouter (émission du 7 janvier :

http://les-poetes.fr/emmission/emmission.html